b2c6b629-a3e8-40ce-a327-8a845cf7126f_200

Blog forestier - De branches en branches

Clément Lachaud

Le contenu de ce site est protégé par des droits d'auteur. Pour l'utiliser, contactez l'auteur

Création d'une pépinière forestère à Puerto Misahualli

13 Août 2019. Jour 3 :

Mise en place de la pépinière & difficultés auprès des enfants

Une semaine s'est écoulée sans que le projet puisse avancer. Plusieurs obligations de notre côté et de celui des employés nous ont obligé à attendre pour commencer la construction de l'abri. Mais aujourd'hui est le "grand" jour : l'équipe de la mairie est disponible et prête, et nous également. Il y a une semaine, l'équipe avait coupé et préparé des cannes en bambou qui constitueraient la structure de l'abri. Après tout ce temps passé exposées aux intempéries, le bois est un peu trop cassant, mais ils arrivent à les plier suffisament pour développer l'ossature.

En un peu plus d'une heure, les travailleurs érigent la structure de l'abri avec les perches.

Nous y voyons désormais plus clairs et pouvons attaquer la fabrication du toit en maille. Les tâches prennent du temps, il s'agit de lier entre elles chaque maille pour que les largeurs d'environ 2 mètres puissent faire un toit unique. Par manque de matériau, nous sommes contraint d'attendre demain pour aller en ville acheter des fournitures supplémentaires.

Le projet avance donc, petit à petit !

Du côté de la participation des enfants, c'est ici que le bâts blesse.

Un peu livré à nous mêmes au niveau des activités ludiques, nous sommes contraints de nous résigner : entre les incompréhensions et le non-enthousiasme de la majorité des enfants, il nous est impossible de les faire participer aux tâches prévues. C'est une première : par le biais de notre association Nos Eco'Liées, nous avons eu plusieurs expériences avec des écoles en Amérique du sud qui furent pour chacune d'entre elles une réussite.

Mais ici, nous tombons sur un os. Nous avons une réjouissance tout de même en voyant arriver, à notre demande, quelques enfants de la communauté Tuyano avec des bouteilles en plastiques qui serviront de pots aux semences.

Après notre départ, ce sera la municipalité qui se chargera de maintenir la pépinière en place.

Notre mission reste donc de terminer proprement la construction de l'abri, et de mettre des semences en pots par nos propres moyens pour initier le mouvement. Pour que les enfants puissent percevoir l'intérêt du projet, il faudra du temps et des actions quotidiennes pour que, petit à petit, la prise de conscience s'étendent dans leurs esprits.

Il reste désormais une grosse journée de travail et peu de temps avant notre départ.

Clément L.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now